La photo qui a tué son photographe : Cabezas et Yabran

Photo prise par José Luis Cabezas d'Afredo Yabran, patron de la mafia argentine et proche de Carlos Menem, président argentin, accompagnée de sa femme
Photo prise par José Luis Cabezas d’Afredo Yabran, patron de la mafia argentine et proche de Carlos Menem, président argentin, accompagnée de sa femme

 

En 1996, José luis Cabezas est avec sa femme et sa fille sur la plage de Pinamar en Argentine. Alors qu’il est équipé d’un appareil photo traditionnel, il reconnaît, Alfredo Yabran, mafieux politique et ami de Menem, président de l’époque accompagné de sa femme. Il feint alors de prendre sa femme et sa fille en photo et dirige l’objectif directement sur la tête pensante d’un large réseaux mafieux.

La photo qui tue

Avant cette photo, Yabran faisait l’actualité à cause d’affaires de corruption au plus au niveau de l’Etat pendant plus de 6 mois. Malgré une présence quotidiennes dans les canards locaux et nationaux, aucune photo du ponte de la mafia n’avait pu fuiter dans les médias.

« Même les services d’Etat n’ont pas de photo de moi […] Diffuser une image de moi revient à me tirer une photo dans la tête. »

– Alfredo Yabran lors d’interview donnés à des journalistes

La tête pensante d’un réseau de vente incroyable exigeait que les quelques journalistes qu’il acceptait de recevoir viennent seuls et sans photographes ou appareils photo. Lorsque Cabezas livra l’image de Yabran et de sa femme à l’hebdomadaire Noticias, son employeur et pendant argentin de Mediapart et connu pour être à l’origine des scoops politiques, il mît consciemment sa tête à prix. Un an après la publication de la photo de Yabran le 3 mars 1996, Cabezas fut kidnappé, torturé et exécuté de 2 balles dans la tête. Il fut ensuite installé dans sa voiture qu’on incendia en guise d’avertissement.

Ce meutre horrible entraîna un soulèvement local qui obligea Yabran a sortir de sa tanière et à rendre des comptes. Les révélations de corruptions se multiplièrent et entraînèrent de forts mouvements dans les équipes politiques alors au pouvoir. Yabran se « suicida » le 20 mai 1998 alors qu’il était sous le coup d’investigations juridiques lourdes et qu’il était forcé de mettre à nue toutes activités et tous ses biens.

Recherches associées :

  • photo qui tue
  • photo yabran
  • photo mafia argentine
  • photo yabran cabezas
  • photo noticias alfredo yabran

arnaud Auteur

Bonjour Arnaud, amateur de photo et passionné par la vidéo