Art 21

Magazine des photos d'Histoire

1996 : Revenons sur la tempête à la Pointe des Poulains

LesPoulains

Les flots ne sont pas dociles et ils demandent de la maîtrise pour être photographier avec succès. La mer est fascinante et nous permet d’avoir de ces clichés mémorables. C’est qui en est pour « Avis de coup de vent sur les Poulain » de Philip Plisson.

Les évènements

Une tempête s’emballe à la Pointe des Poulains, une presqu’île l’extrême nord-ouest de Belle-île-en-Mer. Ce site datant de 1868 résiste à de très forte tempête dont celle-ci qui a atteint 130 km/h ce fameux novembre 1996. C’est alors en fin de matinée que cette photo aérienne a été prise par hélicoptère.

La prouesse photographique

Que l’on soit photographe ou non, on le sait si l’environnement n’est pas favorable à une photo il est très difficile de la réussir. Une tempête n’est donc pas le temps idéal pour prendre une photo et pourtant Philip Plisson a su faire une photo qui reste dans les annales. D’autant plus qu’il n’avait pris que 2 photographies dû à sa technique de développement, et l’une d’elle est rentré dans l’histoire.

Cette photo sera vendu à plus de 2,5 millions d’exemplaires partout dans le monde, vous pouvez vous en procurer une sous forme de poster d’ailleurs.

La Pointe des Poulains aujourd’hui

Ce site accueille chaque année quelques 150 000 touristes qui souhaitent se confronter à l’immensité d’eau et contempler son phare.

Ces flots offre toujours une occasion de faire des magnifiques photos comme vous pourrez le constater sur le site de Philip Plisson.

1996 : Revenons sur la tempête à la Pointe des Poulains